#SaYoFè Xavier Lenogue : « Il faut relever la tête »

IMG-7459

Xavier Lenogue est un joueur que tous les lecteurs fidèles (ou pas) de KDP connaissent désormais. La dernière fois que nous avions discuté avec lui, il venait de signer son contrat professionnel au sein de l’AJA, son club formateur et était plein d’espoir pour son avenir. Je suis retournée prendre de ses nouvelles afin de savoir où il en est aujourd’hui et comment à évoluer sa carrière.

– Xavier comment se sont passés tes premiers pas dans ce monde professionnel ?

-Après avoir signé mon contrat professionnel rien n’a vraiment changé puisqu’avant de signer je faisais déjà parti du groupe professionnel depuis 1 an. C’est juste le statut qui change mais sinon c’était la même routine. Maintenant le plus difficile avec le contrat pro c’est de le garder le plus longtemps possible.

-Tu as quand même connu une belle progression dans le sens où tu as fait quelques apparitions sur les bancs de Ligue 2 en tant que 2ème gardien.

-Oui je suis passé gardien numéro 2 en cours de saison. Au début c’est bizarre car tu n’as pas l’habitude mais en même temps tu apprends vite en regardant le numéro 1 jouer, enchaîner les matchs… En gros tu aides le gardien titulaire à préparer son match de la meilleure des manières.

-Certains week-ends tu étais deuxième gardien en L2 le vendredi soir et le samedi tu te retrouvais gardien numéro 1 en national. Comment as-tu vécu le fait de devoir jongler entre ces deux statuts ?

-Être sur le banc le vendredi et redescendre le samedi jouer avec la réserve me permettait d’avoir du temps de jeu et d’être performant en plus je suis jeune donc ça ne me dérangeait pas au contraire.

IMG-7462
©Pau Fc

-Le temps de jeu justement parlons-en. C’est ce qui t’a poussé à partir en prêt en Juin dernier.

-Je voulais avoir du temps de jeu, le club voulait me prêter pour savoir si j’étais prêt pour pouvoir jouer en L2. Mais le prêt ne s’est pas bien passé, je n’ai pas joué ça a été compliqué mais il faut relever la tête…

 

 

-Finalement, ce qui paraissait au début être une belle opportunité pour avoir du temps de jeu s’est révélé être une mauvaise idée. Pourquoi ça n’a pas fonctionné ? Et que gardes-tu de cette aventure ?

-Ça s’est mal passé, je ne veux pas mettre la faute sur le club ou sur moi… Mais je ne veux pas trop en parler pour le moment parce que c’est encore un sujet assez sensible pour moi. Je n’ai pas fait le bon choix avec mes conseillers et je paie les pots cassés, c’est comme ça on apprend. Après coté humain c’était une bonne chose car ça m’a appris que quand tu es dans le monde professionnel il faut tout faire pour y rester et ne pas le quitter. Parce qu’il y a beaucoup de choses qui changent mine de rien laver tes affaires après l’entraînement par exemple, tu n’as pas de salle de musculation… Mais bon c’est comme ça je vais rebondir, je sais qu’il n’y aura que par le travail que je vais rebondir.

-Ton prêt résilié, de retour à Auxerre, est-ce que tu vois ça comme un pas en arrière ou plutôt une nouvelle chance de te relancer ?

-Je ne vais pas dire que c’est un pas en arrière parce que je reviens à la maison (Auxerre étant son club formateur) mais en gros c’est un échec. Je suis parti pour jouer, je n’ai pas eu le temps de jeu que je voulais donc j’ai résilié avec Pau et l’accord d’Auxerre. Pendant le mercato j’ai cherché un autre club pour avoir temps de jeu mais je n’ai pas retrouvé de club. Donc là je m’entraîne avec la réserve d’Auxerre. Après c’est à moi de faire ce qu’il faut, si je suis bon je peux jouer, si le coach estime que je ne suis pas encore prêt pour jouer je ne joue pas en national 3.

IMG-7463
Pau FC©

-Échouer en National 3 ne t’as pas fait perdre confiance en toi ?

-Non, je n’ai pas perdu confiance en moi, je sais que j’ai des qualités, c’est à moi de les travailler avec les bonnes personnes. Je pense aussi que j’ai des choses à changer dans ma façon de faire mais ça ne remet pas mes qualités en cause.

-Sachant que tu es encore jeune, quel est ton objectif aujourd’hui, retenter un prêt ou te poser avec Auxerre ?

-Déjà, faire de bonne séance d’entraînement le reste de la saison, on verra ensuite avec mon agent et le club. Mais je ne me projette pas aussi loin, je préfère me projeter sur demain par exemple… Je me dis « demain j’ai entraînement on verra bien comment ça va se passer ».

– Par rapport à ton vécu, contre quoi pourrais-tu mettre en garde un jeune joueur qui comme toi souhaite s’engager dans un prêt ?

-Mon poste de gardien rend cela particulier, je pense que ce n’est pas pareil pour un joueur de champ. Mais ce que je pourrais conseiller c’est de ne pas partir en prêt pour partir en prêt, il faut partir avec des garanties d’avoir du temps de jeu, connaître l’environnement, les installations.


 

Xavier a retrouvé les terrains et la victoire aujourd’hui avec la réserve de l’AJA face à l’AS Quétigny. Il a su garder ses cages inviolées malgré un match très accroché. Un premier pas qui devrait continuer à le motiver et l’aider aller toujours plus loin pour atteindre ses objectifs.

 


 

 

Publicités

Un commentaire sur « #SaYoFè Xavier Lenogue : « Il faut relever la tête » »

  1. Bon courage à Xavier, je pense qu’il en a pris de la graine tout au long de son parcours sportif! C,est reculer pour mieux sauter!
    Bonne continuation!
    J’ai aimer cet article! Plis foss kreyoldiaspower

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s