[CDM Féminine] J.NOEL et H.GERVAIS évoquent la finale !

Le RC Saint-Joseph et le RC Rivière Pilote se retrouvent en finale de coupe de Martinique ce samedi 17 décembre 2022. Les Joséphines qui ont déjà remporté ce titre à plusieurs reprises, auront à cœur de se racheter là où elles ont échoué la saison dernière. Les pilotines,quant à elles, vainqueurs de ce trophée et championnes de Martinique lors du dernier exercice, tenteront par tous les moyens de conserver leur titre. Pour rentrer dans cette rencontre, les deux coachs, J.NOEL coté RC Saint-Joseph et H. GERVAIS coté RC Rivière Pilote, répondent à nos questions.

 

J.NOËL : “Ça va se jouer sur des détails… ”

Quelles sont les difficultés rencontrées au foot féminin en ce début de saison en Martinique ?

Quelques équipes n’étaient pas prêtes administrativement, on a dû composer avec en passant au foot à 8 et un système de plateau pour pouvoir permettre à ses équipes de se mettre en règle… Je ne pense pas que ça ait réellement fonctionné. Là, on est repassé au championnat à 11 avec les matchs de coupe de Martinique entre temps. Je pense que d’ici au mois prochain, on pourra reprendre un rythme normal.

Avec du recul, quel est votre regard sur les plateaux de foot à 8 ?

Ça devenait un peu problématique, car on était en manquait de repères dès qu’on repassait au foot à 11. Pour certaines filles, c’était assez compliqué, ça se ressentait particulièrement au niveau des entraînements, ce n’était vraiment pas pareil. Ajoutez à cela le manque de rythme, surtout qu’on n’a pas beaucoup de compétitions dans l’année…

Comment jugez-vous votre groupe en ce début de saison ?

Par rapport à l’année dernière, mon groupe est bien, on a perdu deux ou trois filles, mais on a recruté aussi notamment des jeunes. On va avancer avec ce groupe, on va continuer à travailler. C’est un groupe qui est aussi bien que l’année dernière, le tout c’est le travail, le renouvellement et on essaye d’avancer. 

Parlons de ce parcours en coupe qui n’a pas été des plus simples pour vous. 

Ça a été compliqué, mais ça reste des matchs de coupe, c’est la qualification qui compte. On est passé aux tirs au but face à l’Émulation. On a gagné 2-0 contre l’Assaut dans un match qu’on a maitrisé même si on a raté de multiples occasions parce qu’il y avait une grande gardienne ce soir-là, il faut le dire. Maintenant, on prépare la finale de samedi, on a quelques blessées, mais on va voir comment on s’organise et comment gérer ça. On part bien sûr pour gagner, une finale si ce n’est pas pour gagner ce n’est pas la peine de la jouer. 

Que savez-vous de votre futur adversaire, le Racing Club de Rivière Pilote ? 

Il n’y a rien de nouveau, le Racing reste le Racing, c’est une équipe qu’on connait bien, on va même dire qu’on se connaît bien. On sait donc à quoi s’attendre, on se prépare en conséquence et puis on essaye de faire au mieux. Cependant, ça reste du football, ce sera un match serré, je pense qu’il y aura peu d’écart entre les deux équipes. Ça va se jouer sur des détails, l’équipe qui aura le plus de réussite et qui fera le moins d’erreur va gagner le match.




H.GERVAIS : “Nous sommes obligés de défendre honorablement ce titre… ”

 

Comment s’est passée la période de mercato pour vous ?

Nous avons eu deux départs : T.PAME qui est parti dans l’Hexagone pour ses études et L.MARIGNY qui a signé en R1 en attendant de rejoindre le FC Metz. Nous avons eu 8 recrues donc on peut dire qu’on a su gérer convenablement cette période-là. Au niveau du groupe, c’est un groupe homogène. On ne peut pas encore dire s’il est plus fort que l’année dernière ou non, car pour l’instant, nous n’avons encore rien gagné et rien fait.

Le début de saison est plutôt compliqué en Martinique. Avez-vous rencontré des difficultés comme certaines équipes ?

Le Racing Club de Rivière Pilote était prêt administrativement depuis août. On a fait le nécessaire pour commencer la saison en date et lieu donnés par la Ligue. On s’est préparé comme il faut pour entamer la saison avec le trophée Jules Montier (NDLR : trophée des champions féminin) mais il n’a pas eu lieu par rapport à un problème au niveau du Club Franciscain, ils ont dû reporter. Au final, on ne l’a pas fait, on était un peu déçu, mais on a continué à s’entrainer pour le début du championnat. On a joué une rencontre contre la Gauloise de Trinité et ensuite le foot à 11 a été arrêté. On a commencé les plateaux de foot à 8, on les a joués en mode challenge pour maintenir les filles en forme.

Revenons sur votre parcours durant cette coupe de Martinique.

On s’est qualifié, on ne dira pas aisément, même si nous avons gagné le premier match 9-0 contre le Club Colonial, car le deuxième était compliqué physiquement. L’adversaire, l’Avenir FC a été très physique, c’était l’un de nos premiers matchs aussi physique, mais on a su répondre par le jeu, être calme. Nous avons pu concrétiser une occasion sur les nombreuses que nous avons eues dans ce match. Nous allons aborder cette finale avec calme, patience et surtout, nous allons défendre notre titre ardemment.

Cette finale justement, comment allez-vous l’aborder tout en sachant que vous êtes l’actuel détenteur de cette coupe ?

Effectivement, nous sommes détenteurs de la coupe de Martinique. Nous sommes obligés de défendre honorablement ce titre. En plus, on retombe contre le RC, ce sera en quelque sorte une revanche pour elles. Je dirais que je ne connais ni les points fort ni les points faibles de mon adversaire. En tout cas, nous, de notre côté, nous avons retrouvé le goût de la victoire la saison passée en coupe et en championnat, on a aimé cette sensation-là. C’est une sensation qu’on n’a pas envie de quitter. On va jouer notre football tout simplement, on va essayer de faire la plus belle des prestations sur le rectangle vert. On va se concentrer sur notre jeu et tout ce que nous avons mis en place depuis le début de saison.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire