Les Interviews, Les News, Saison 2018-2019

Jalen Segor : « Je vais encore travailler pour m’améliorer… »

IMG_3324

 

Jalen SEGOR est un jeune guadeloupéen âgé de 19 ans. Passionné de football depuis son plus jeune âge, il a débuté ses gammes au sein de l’US Goyave dans la commune où il a grandi. Passé par la Solidarité Scolaire de Baie-Mahault comme Marcus COCO (EAG), ou encore Thomas LEMAR (Atlético Madrid), Il quitte son île natale à l’âge 15 ans pour le club amateur de l’AS Montferrand. Il sera ensuite repéré par l’AJ Auxerre où il poursuit actuellement sa formation dans le but de devenir footballeur professionnel.

Jalen, tu évolues en U19 à l’AJ Auxerre, comment as-tu intégré ce club et comment cela se passe pour toi dans ce club ?

J’ai été repéré par l’AJA qui m’a vu jouer avec mon ancien club, l’AS Montferrand. J’ai dû aller passer des tests qui se sont avérés concluants durant ma derrière année de U17.C’est ma deuxième année à Auxerre, je suis arrière gauche, je peux jouer aussi défenseur axiale ou excentré gauche (selon le système). Je fais partie du groupe de la réserve (National 3), j’ai déjà fait quelques matchs avec eux mais j’évolue plus souvent en U19. Ça se passe bien, je suis régulièrement titulaire en U19 ce qui me permet de me faire remarquer pour la N3. J’espère faire plus de matchs avec la N3 en deuxième partie de saison.

Avant l’AJA, tu étais à l’AS Montferrand. Comment es-tu arrivé dans ce club ?

Cela a été possible grâce à des coachs que j’ai eus en Guadeloupe, ils m’ont demandé si ça m’intéressait d’aller faire une détection dans un club. Au début, il m’avait dit que c’était le Clermont Foot mais arrivé là-bas, on m’a fait comprendre qu’il fallait passer par l’AS Montferrand; club partenaire du Clermont Foot pour intégrer le Clermont Foot parce qu’il y avait d’autres guadeloupéens qui avaient eu ce parcours et ça avait marché pour eux. Je suis allé là-bas, c’était sur une semaine, je me suis entraîné avec les U17. Ensuite, j’ai fait un tournoi avec eux durant lequel j’ai marqué un but. On est allé jusqu’en demi-finale mais on a perdu… J’étais un peu énervé après cette défaite mais le directeur sportif est venu me dire « ne t’énerve pas j’ai une bonne nouvelle pour toi. L’année prochaine tu feras partie de l’effectif tu as réussi. On signe les papiers demain ! ».

Quelle a été ta progression dans ce club ?

C’est un club amateur partenaire du Clermont Foot, j’y étais de U17 à U19. Ça s’est bien passé en juin 2015, ils m’ont annoncé que j’étais pris. Je suis arrivé définitivement en juillet pour la préparation. Quand le championnat a commencé, j’évoluais en U17 National. C’était un peu difficile car on était un club amateur et en face il y avait beaucoup de clubs professionnels. Notre premier match c’était contre l’AJ Auxerre, il y avait aussi des clubs comme l’Olympique Lyonnais. Durant ma première année en U17, je n’étais pas titulaire, je n’ai pas beaucoup joué car j’ai eu beaucoup de blessures. La deuxième saison de U17 j’ai réussi à gagner ma place au fur et à mesure, j’ai joué plus de matchs. Ça s’est mieux passé car je me suis adapté, le plus dur c’était le froid et l’intensité des matchs par rapport à la Guadeloupe.

À quoi étaient dues toutes tes blessures ?

Je pense que c’était dû au changement climatique et aussi la différence d’intensité. Passer de quelques entraînements par semaine à des entraînements intensifs tous les jours, plus la différence de climat mon corps n’était pas habitué. J’ai aussi évolué physiquement, j’avais pris en muscle donc il fallait que je m’habitue à tout ça aussi.

Qu’est-ce que tu as appris dans ce club amateur ?

Ça m’a permis de découvrir le niveau national et de découvrir les attentes du haut niveau. Ça m’a aussi permis d’évoluer contre des joueurs de haut niveau, de progresser, de pouvoir me montrer aussi contre les clubs professionnels.

IMG_3322

Même si tu n’en es qu’au début de ton parcours, comment juges-tu ta progression ?

C’est sûr que je ne suis qu’au début mais je suis satisfait. Lors de mon arrivée à Auxerre, ça a fait encore une grosse différence par rapport à Montferrand. Je suis passé en club pro, c’est plus les mêmes entraînements, parfois on en a même deux par jour et ils sont plus intenses. La qualité technique aussi est encore plus élevée, il y a plus d’exigence. En plus, l’AJ Auxerre c’est un grand club et un grand centre de formation. Je suis satisfait de moi, je trouve que j’ai progressé tactiquement et techniquement et j’aimerais encore améliorer ces domaines-là. Je suis satisfait de la façon dont ça se passe même si je vais encore travailler pour m’améliorer.

Quel serait ton conseil pour un jeune qui souhaite se lancer dans cette aventure ?

Mon conseil c’est de ne pas hésiter à quitter la Guadeloupe pour venir en France (hexagonale) pour le foot et essayer de réaliser son rêve. Même si c’est dur, il faut être fort mentalement, ne jamais abandonner. Ne jamais oublier d’où on sort et ce qu’on veut pour que ça soit une force de plus par rapport aux autres qui sont déjà en centre depuis plusieurs années… Tchimbé red pa lagé !


 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s