[#6Majo] M. GIBON : « Le 6 Majo, c’est la cerise sur le gâteau… »

Le Club Franciscain sera opposé à l’US Robert pour ce premier ¼ de finale du tournoi des 6 Majo. Nous avons retrouvé Marcel GIBON, le coach robertin quelques semaines seulement après la lourde défaite de son équipe en finale de coupe de Martinique face au CO Trenelle. Nous sommes revenus ensemble sur ce match puis nous avons évoqué la préparation du groupe à quelques jours de ce derby.

Marcel, comment vont les robertins depuis la défaite 5-1 face au CO Trenelle en coupe de Martinique ? 

L’équipe se remet petit à petit. Je leur ai accordé une semaine de repos tranquillement, ce qui était déjà prévu quel que soit le résultat. Quand vous avez un jeune groupe qui s’est sacrifié comme ça, c’est difficile de se relever après ça pour eux. On aurait pu perdre sur un score encore plus large, mais qu’on ne nous fasse pas ce qu’on nous a fait. C’est le sentiment qui prédomine encore après la semaine, c’est le sentiment d’injustice, mais ça fait partie des choses de la vie.

Comment avez-vous préparé ce retour à la compétition ? 

Après la semaine de repos, on s’est entraîné, mais on a plus fait du rugby, du foot en salle pour essayer de couper avec les choses. Je les sens atteints mentalement, mais on va faire avec, c’est leur première grosse expérience. 

C’est la première fois que vous allez participer à ce tournoi, qu’en pensez-vous ? 

Le 6 Majo est composé de 6 équipes, je pense que ça a été les meilleures équipes sur la distance, par exemple nous on sort de notre groupe en ayant battu deux fois la Samaritaine donc on n’a pas volé notre place, mais j’ai bien peur que ce soient les matchs de trop. Nous sommes sortis d’une saison à 18 joueurs, beaucoup de jeunes avec tout ce que ça incombe. C’est vrai que moi j’aurais vraiment voulu qu’on repasse à la formule avec 14 équipes cette année où on joue un peu partout, on rencontre toutes les équipes. Je pense que ça va faire plus de bien au championnat. La formule playoff c’est bien joli, mais par exemple, le Club Colonial qui a remporté tous ses matchs, pourrait ne pas etre champion. Ce n’est pas une formule qui m’enchanté plus que ça. Je me demande aussi si ça ne dévalue pas le niveau de notre championnat sans préjuger de rien… Mais je pense qu’il faudrait revenir à la formule à 14, ça donnait plus de charme à la chose et puis on pouvait vraiment se jauger.

Vous avez souffert de l’absence de vos joueurs cadres durant toute la saison. Seront-ils de retour pour cette deuxième phase ?

On a joué sans nos cadres, mais ça nous a plus ou moins réussi si on peut dire ça comme ça. Mais c’est toujours pareil parce que ce sont des blessures qui trainent depuis un moment, ça fait à peine deux mois qu’on a un kiné en la personne de Gaelle LABOURG. On va peut-être récupérer un joueur, mais pas plus. Ce sont les aléas du sport, on ne va pas se cacher derrière ça d’ailleurs, car comme je le dis on a fait une super bonne saison malgré ça. J’espère qu’on retrouvera ces cadres-là, l’année prochaine, pour pouvoir justement encadrer nos jeunes et faire encore mieux que cette saison.

Que dites-vous à vos joueurs à quelques jours d’un derby face au Club Franciscain ? 

J’essaye souvent de leur expliquer que le 6 Majo, c’est la cerise sur le gâteau, qu’on peut déjà être fier de ce qu’on a fait cette saison. C’est un derby, ça va nous permettre d’acquérir de l’expérience. Je leur dis qu’ils se sont mis à cette place-là, ils ne l’ont pas volée. Je trouve que c’est quand même un peu difficile de jouer ce match-là maintenant parce qu’ils sont fatigués et qu’ils ont pris un coup au moral. Mais ça se joue, c’est un derby, les franciscains sont habitués à ces choses-là depuis toujours. Nous, c’est notre première fois, on ira avec nos armes et j’espère qu’on va montrer de bonnes choses. Tout ce que je leur demande, c’est de jouer, de prendre du plaisir et surtout ne pas se laisser envahir par les émotions et la compétition puisqu’on fait nos armes. Je leur dis de faire très attention parce que l’après 6 Majo aussi sera très important. À part pour les équipes habituées à jouer ce tournois, l’après 6 Majo est compliqué pour les autres équipes donc il faut qu’on surveille ça pour l’année prochaine.

Avez-vous pu suivre l’actualité de votre adversaire avant ce match ? 

C’est vrai que je n’ai pas trop suivi le groupe B, j’étais focus sur notre groupe, mais le Club Franciscain reste le Club Franciscain. La preuve, ils sont deuxièmes et ils oscillent toujours entre la première et la deuxième place. Je pense que l’autre groupe est un peu plus relevé, ils ont plus de points que dans notre poule avec les 3 premiers dont le Club Colonial qui n’a pas perdu, le Club Franciscain et l’Aiglon. Le groupe était intéressant et le François reste le François. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire